Jeune femme de 35 ans, aimant les crêpes, les romans policiers d’Agatha Christie et d’Arthur Conan Doyle, la nature et Beyoncé (entre autres), Korotoumou travaille à temps partiel dans l’animation. Dans plusieurs mois, elle lancera son entreprise de coaching et en attendant, elle anime le blog Au Bonheur des Divas.

Quand elle a commencé à créer ce qu’elle appelle sa Diva Life, elle était loin de se douter que certains aspects relevaient de la slow life : « j’y avais mis le pied sans savoir que le concept existait. »

Rencontre avec Korotoumou

Pour moi, la slow life consiste à vivre le moment présent, à s’émerveiller, à s’évader, à ralentir le temps sans culpabilité et sans aucune contrainte interne ou sociale. Ce qui importe, c’est mon rapport à l’activité plutôt que l’activité elle-même.

Alors il y a des jours où les choses urgentes, le rush hour et l’hyperconnexion vont prendre le pas sur la slow life… Et j’accepte cela, c’est la vie.

Et puis il y a aussi les jours où rien ne va et où les moments de blues m’envahissent. Dans ces moments-là, je n’essaie pas d’être positive ou de surmonter mes émotions. Ce n’est pas la meilleure solution. Je me contente d’accepter et de ressentir ces émotions de blues. Durant cette période, je peux arrêter (sans culpabilité) ou continuer certains rituels. Puis je « reprends la route » énergisée et pleine de détermination.

En parlant de rituels, ils ne sont pas ancrés dans la pierre, je peux changer ma façon de faire selon mon humeur et mon envie du moment.

Alors il est temps de lever le rideau sur les principaux moments slow life de mon quotidien !

On adorerait que tu nous racontes ta journée

je te donnerai tous les détails alors

Entre 8h35 et 9h15 : Luxe, calme et volupté

La première chose que je fais en me levant ? Mon lit. Je le fais avec beaucoup d’attention. Cela permet aussi de ralentir le temps.

Je prends mon petit déjeuner dans le calme (ou selon mon humeur avec une musique douce), toujours en prenant le temps de savourer ce que je mange.

Et puis je prends ma douche avec en fond musical une playlist spéciale que j’ai créée.

Vers 11h25 : Au fil du Doubs

N’habitant pas loin de mon lieu de travail, je fais une partie du chemin à pied en écoutant de la musique, c’est juste trop bien. Je longe le quai où passe le Doubs. J’aime regarder cette rivière onduler tout en scintillant car l’eau est l’un des éléments de la nature que j’adore.

11h 35 : chorales et guerre des billes

Avez-vous déjà travaillé dans un domaine lié aux enfants ? Pour être honnête, la slow life ne montre pas très souvent son doux visage dans ces temps-là. C’est plutôt « montagne russe life » et aussi « créativité life ». Entre différents temps quotidiens, artistiques, calmes ou organisés, on oscille entre drôlerie, émotion, tristesse, innocence, joie, colère…

Après 13h : dans les bras de Morphée  

La plupart du temps, je fais une sieste qui peut durer entre 30 et 40 minutes. Je n’entrerai pas dans les détails mais sachez que la sieste présente de nombreux bienfaits, elle agit sur la santé, la créativité et l’efficacité.

Entre 16h et 18h30 : moment détente

L’un de mes moments préférés ! C’est mon moment thé au miel-citron et crêpes. Pour rompre la routine, je peux prendre d’autres types de thé et remplacer les crêpes par de la pâtisserie.

Durant l’été, je prends des glaces ou une boisson froide avec des gâteaux et des fruits.

Entre 19h et 20h : moment magique

Ce sont les moments « juste avant ou après ». C’est-à-dire que certains jours, je peux me balader dans mon quartier juste avant que la nuit ou la pluie ne tombe.  C’est juste magique ! Je me sens bien et tellement puissante du genre « I am the queen of the world » 😉.

19h : évasion à travers …

Il y a des émissions que j’aime regarder (New York District, London district, Quotidien, etc.) le soir. Pour moi, la télévision est aussi un moyen de ralentir le temps et de m’évader… J’adore m’allonger dans mon canapé et me laisser emporter par les intrigues policières ou d’autres émissions intéressantes.

Avant minuit : Luxe, calme et reconnexion   

J’adore lire et écrire depuis l’enfance. Pour moi, la lecture et l’écriture sont des outils de reconnexion, d’évasion et de détente. Juste avant de dormir,  je peux lire un roman policier. Ou je vais préférer écrire dans mon journal intime. L’écriture est un vrai outil de développement personnel. Mon conseil : pour celles qui ont du mal avec la méditation, vous pouvez utiliser l’écriture pour vous retrouver. Laisser votre main parcourir librement les lignes sans vous juger ou auto-censurer… 

faviconLa minute Slow

  • Au pluriel : En général, je réserve le weekend aux sorties entre amis. Le café Baud ou My Work sont mes adresses préférées. On peut y être pour le déjeuner ou pour l’heure du goûter.
  • Moments de rien… Eh oui. Certains dimanches, j’aime rester couchée dans mon lit (l’après-midi surtout) et je ne fais rien du tout. Je paresse, je laisse mes pensées vagabonder et mon corps se détendre. Et c’est tout…

 

Cela peut paraître impossible de nos jours de créer une slow life. Mais c’est plus simple que l’on ne pense. Si vous avez du mal, je vous suggère de vous offrir un beau carnet et nommez-le slow life. Notez toutes vos idées ou tous vos rêves dans ce carnet. Puis choisissez la première action slow life que vous allez réaliser dans la semaine même si c’est pour 5 minutes et n’oubliez pas de passer à l’action. Les souhaits et les rêves, c’est bien. L’action, c’est encore mieux… Et ne vous sentez pas obligée de rester collée à un rituel, n’hésitez pas à introduire de la nouveauté quand vous en ressentez le besoin.

Je vous souhaite un beau voyage vers votre slow life !

 

 

 

Vous souhaitez ralentir la cadence ?

Inscrivez-vous pour recevoir mes inspirations et conseils pour vivre en douceur

FacebookTwitterPinterest
FacebookTwitterPinterest