Après une carrière de journaliste web et responsable éditoriale pour des magazines du web, Scarlett a lancé son blog 22 v’la Scarlett puis sa marque Les Slow Lifeuses où elle partage ses outils « pour apprendre à voir la vie autrement et savourer la vie au milieu de toutes les galères du quotidien ». J’ai découvert Scarlett via son Groupe Facebook Les Slow Lifeuses l’année dernière et nous avons sympathisé parce que forcément nous avons un sacré point commun !  J’ai d’ailleurs eu l’occasion de partager quelques principes de Naturopathie lors d’un live avec les membre des Slow Lifeuses.

Scarlett diffuse sa Slow Life avec une énergie débordante et joyeuse, elle accompagne, ouvre les esprits vers de nouveaux horizons et permet à ses plus de 2500 membres de se reconnecter avec elles-mêmes. Scarlett fait clairement sa part du colibri. Elle propose des outils de développement personnel entièrement crées et développés par elle même. Je vous invite vivement à découvrir son Carnet qui me veut du bien ainsi que son agenda Slow Life 2018 (qui visiblement est en rupture de stock!)

Je vous laisse donc découvrir les journées d’une jeune femme qui a appris à s’écouter.

On adorerait que vous nous racontiez votre journée

je vous donnerai tous les détails alors

Comme j’ai crée le groupe et la marque Les Slow Lifeuses, j’imagine que certaines femmes pensent que je suis la Slow Life incarnée, alors il est temps de démystifier tout ça. Parce que l’on a toutes une définition propre de la Slow Life, et c’est ce que j’aime dans ce terme, la mienne c’est de profiter de ce qui compte vraiment pour moi, de m’amuser, de profiter de la vie au milieu des galères du quotidien. Alors forcément cela passe par prendre soin de moi, m’écouter beaucoup, pour réussir à savoir ce dont j’ai vraiment envie. Mais je ne suis pas du tout « slow » dans le sens de la « lenteur » et de la « zénitude ». Je suis une femme comme tout le monde, souvent stressée, avec mes angoisses et imperfections, avec mes pépins de santé, mes moments de moral dans les chaussettes, mes moments d’énergie folle, et je compose avec au quotidien en essayant de m’accepter comme je suis.

7h

J’ouvre les yeux pour embrasser mon homme qui part bosser. Je me dis que ce serait pas mal que je me lève vu la journée qui m’attend mais c’est trop tard, je suis déjà dans un sommeil profond.

8h l’été – 8h30 l’hiver Réveil à mon rythme

Je me réveille seulement ! Oui, je suis une vraie marmotte et surtout, je ne suis pas du tout, mais pas du tout du matin. D’ailleurs je suis bien plus efficace le soir pour travailler. J’aimerai faire partie de ces femmes qui se réveillent fraîches et en forme, mais ce n’est pas mon rythme, ça ne sert à rien de lutter. Je me lève pour ouvrir les rideaux et entrouvrir la fenêtre, puis je me remets sous la couette (je ne suis pas encore tout à fait prête à émerger), j’aime prendre le temps de regarder mon jardin depuis ma grande baie vitrée, sentir l’air frais rentrer dans la chambre et surtout entendre les oiseaux.

8h30 Petit-déjeuner

Je me prépare un café ou un thé et je mange le meilleur pain à la châtaigne ou au maïs sans gluten que j’ai eu l’occasion de goûter, il vient du boulanger bio de mon marché à Marly le Roi. Avec du beurre frais du marché, de la confiture maison ou de la pâte à tartiner bio. Parfois je me fais aussi des œufs à la coque et du jambon sur conseils de mon médecin, ça m’évite le coup de barre de l’après-midi.

Je savoure ces instants de calme et je suis réceptive à mes envies et besoins du jour car c’est généralement le moment où une nouvelle idée débarque qui va chambouler toute mon organisation initiale. J’aime fonctionner à l’inspiration donc je me laisse la possibilité de faire complètement autre chose que ce que j’avais prévu initialement.

9h00

Je me douche, je rince mon bain d’huile de la vieille ou je me fais un masque salvateur pour mes cheveux bouclés, je m’habille, je me maquille, même si je n’envisage pas de sortir. C’est assez particulier de travailler de chez soi donc je ressens le besoin de me préparer « comme si » je devais sortir, de continuer à faire attention à moi.

9h30 Je crée

Je mets de la musique qui bouge et je me laisse porter : j’anime mon groupe Facebook, je crée des nouveaux produits, je travaille pour d’autres entrepreneuses, j’écris pour mon blog, j’échange par Skype avec d’autres entrepreneuses juste pour le plaisir. Aucune journée ne se ressemble. Dans la matinée je m’occupe aussi d’emballer les colis des commandes de la veille. Je jongle entre ce qui doit impérativement être fait (l’administratif par exemple) et mon énergie et inspiration du moment.

11h30 selon la saison, je m’adapte à la nature

J’installe mon matériel pour prendre des photos chez moi pour mon blog ou pour mes produits. C’est la meilleure heure pour utiliser la lumière naturelle. C’est un moment que j’adore car quand le temps le permet je m’installe dans mon jardin et je fais ainsi le plein de vitamine D au soleil.

13h30 Déjeuner

Je me prépare à manger. Il me reste souvent quelque chose de la vieille sinon je fais simple mais sans gluten ni lait de vache : viande, poisson, légumes, quinoa, fruit. Je me garde 30 minutes pour regarder une série et ne plus penser à rien ou pour faire une sieste réparatrice, je suis super concentrée après ça !

14h30

Je me remets au boulot mais si je bloque je sors prendre l’air : je fais une courte pause dans le magnifique parc à quelques minutes de chez moi. Il n’y a personne en semaine, c’est idéal pour faire le vide !

18h30 Du temps pour prendre soin de moi

Je file à mon cours de Pilates ou de sophrologie, je vois aussi un chiropracteur pour me réajuster régulièrement plutôt que d’arriver toute cassée après avoir tiré sur la corde.

19h30

Il m’arrive souvent de me remettre à travailler jusqu’à 20h30, je suis bien plus efficace en fin de journée. Si ce n’est pas le cas, je vais préparer le dîner pour le retour de mon homme. Depuis que Fleur de Colette cuisine. nous a donné l’idée d’afficher le menu de la semaine dans la cuisine ça me facilite la tâche : le dimanche en rentrant du marché nous établissons le menu de la semaine, je gagne du temps pour savoir ce qu’il faut préparer en priorité et on évite ainsi le gâchis alimentaire.

20h30

Mon homme rentre, c’est le meilleur moment de ma journée. On partage nos journées (je parle beaucoup plus que lui) on dîne puis on s’installe tranquillement devant une série. Je prépare une infusion avec un peu de miel s’il fait froid puis j’en profite pour sortir une tablette de chocolat (il paraît que je manque de magnésium, ça m’arrange bien !).

23h30

On file au lit et j’ai du mal à m’endormir : quand mon esprit est enfin disponible, c’est là que toutes mes idées affluent. Je les note puis j’enclenche ma séance d’auto-hypnose qui me permet de me détendre et de m’endormir instantanément.

faviconLa minute Slow

Mon paradis sur terre : l’Ile d’Yeu, j’y vais tous les étés depuis que j’ai 6 ans. Là-bas c’est famille, amis, bons repas, vélo, plage, des moments simples comme je les aime et dont je ne peux pas me passer !

Les moments qui me ressourcent : un bon repas en famille ou entre amis, avec des bons produits. Je suis entourée d’épicuriens qui aiment cuisiner et qui font très attention aux produits choisis (locaux, de saison). Moi je suis en général en charge de la réalisation du dessert sans gluten ni lait ! On se fait d’ailleurs régulièrement des week-ends en gîte où l’on passe notre temps à table après être allés voir le marché du coin, ou à bouquiner près d’une cheminée.

J’adore pâtisser mais je n’aime pas spécialement cuisiner, à la maison c’est mon homme qui gère le salé et j’ai de la chance car c’est un excellent cuisinier.

Dans ma salle de bain il n’y a que des cosmétiques bio ou naturels que j’achète sur internet (Mon corner B), ou dans la boutique bio de ma ville. Je vais aussi chez un coiffeur bio (Beauté bio à Saint Germain en Laye). En plus des coupes en accord avec la nature de mes cheveux, j’y fais mes colorations végétales, l’équipe est adorable et tous les produits sentent tellement bon !

Si vous recherchez du pain sans gluten ni lait aussi bon que du pain traditionnel, je recommande le boulanger bio du marché de Marly le Roi (par contre il est préparé dans le même four que les autres pains donc possible uniquement pour les sensibles et non coeliaques) : j’y achète du pain à la châtaigne, au maïs, aux graines de lin, au sarrasin… Et même des baguettes de maïs !

Pour un massage ou un sauna je vais au Bla Spa au Pecq le lieu est super joli et les massages sont top.

 

Vous souhaitez ralentir la cadence ?

Inscrivez-vous pour recevoir mes inspirations et conseils pour vivre en douceur

FacebookTwitterPinterest
FacebookTwitterPinterest