En partant en vacances cette été, je me suis dit comme chaque année qu’une bonne coupure réelle me ferait un bien fou. Par coupure réelle j’entends me déconnecter du digital, de l’ordinateur, des réseaux sociaux et de Netflix !

Je le fais chaque année pendant mes vacances durant une semaine environ et également au cours de l’année régulièrement. Cela ne m’est pas très difficile en fait car je peux facilement passer plusieurs jours sans me connecter. Ce qui, reconnaissons le n’est pas évident aujourd’hui. On est un peu atteint du syndrome du FOMO (Fear Of Missing Out) aka la peur de manquer, n’est ce pas?

Off pendant 1 mois

Et bien cette année, je me suis déconnectée le 3 août et figurez vous que je me suis reconnectée le 3 septembre et je n’ai même pas fait exprès, c’est arrivé comme ça, ce jour là.

Je ne me suis pas contentée de mettre mon téléphone en mode avion, d’enlever les notifications, de ne pas consulter mon téléphone 200 fois dans la journée (il parait que c’est la moyenne quotidienne, c’est un peu effrayant, non?). Car tout cela je le fais déjà à l’année. J’ai vraiment coupé ! j’ai posé mon téléphone, je n’ai pas emmené mon ordi en vacances et le best c’est que sur mon lieu de vacances, on ne capte pas très bien donc c’est l’idéal pour la détox digitale.

J’avoue, j’ai consulté mon téléphone pour contacter les amis qui passaient nous rendre visite, pour la météo (dans les Landes, c’est pas mal d’avoir un aperçu de la journée qui s’annonce !) et pour réserver notre dernière semaine de vacances à l’improviste et en last minute!

Pensez à ce qui se passe lorsque vous vous écorché accidentellement – toute la zone devient rouge et un peu gonflée. C’est l’inflammation qui fait son travail. Ce n’est pas vraiment des mauvaises nouvelles, mais plutôt un rôle vital du système immunitaire qui se précipite pour aider cette zone à combattre, et à se protéger contre les mauvaises bactéries et les virus. Dans ce cas, l’inflammation est une bonne chose car sans elle, les blessures seraient infectées. Dans le cas d’une blessure physique, si vous laissez la blessure tranquille et que vous ne l’irritez pas davantage, le gonflement va diminuer et la blessure va se guérir naturellement.

Débuter en douceur

Poser son téléphone pendant un certain temps et ne pas du tout l’utiliser (à part pour téléphoner !) n’est pas chose aisée aujourd’hui. En effet, avec cet appareil, on fait tout , on gère toute notre vie. Personnellement j’ai par exemple tous mes agendas sur Google Agenda, ce qui me simplifie amplement la vie. C’est une des choses simple et qui fait gagner du temps que j’ai mise en place dès que je me suis dit qu’il fallait ralentir mon rythme. Ainsi je n’ai plus d’agenda papier à déplacer de la maison à mon sac à main. Petite parenthèse, je rêve d’ailleurs de vivre sans sac à main !

Pour mes notes, c’est pareil, je note sur Evernote et j’ai aussi l’application Trello pour noter mes projets et planifier. Tout est connecté avec mon ordi donc je peux les consulter quand je veux et d’où je veux.

faviconLa minute Slow

Quand on décide de se déconnecter et de lever le pied sur l’utilisation de son téléphone, je pense qu’une des premières règles, qui ne va pas vous étonner car c’est la plus slow, est de ne pas se mettre la pression et de se fixer un objectif réalisable. Si on doit consulter son téléphone pour un rdv ou autre , no panic, on le fait.

Vous pouvez décider d’aborder votre détox digitale sous plusieurs angles et bien sûr tous peuvent être utilisés à la fois!

Espace

  • Dans la chambre, si vous avez l’habitude de dormir avec votre téléphone et qu’il soit la dernière chose que vous consultez le soir et la première que vous consultez le matin, vous pouvez vous engagez à laisser votre téléphone au salon. Et si il fait office de réveil, peut être est il temps de ressortir ou de réinvestir dans un vrai réveil et pourquoi pas dans une simulateur d’aube.
  • A table, que ce soit à la maison ou au restaurant, bannissez les téléphones afin de profiter de ce moment en famille, entre amis, entre collègues ou même seul et surtout afin de vous concentrer sur votre repas, sur vos bouchées, votre mastication. Il est important, pour une meilleure digestion et éviter tout trouble digestif, de bien mâcher ses aliments et de déguster son repas, d’en apprécier les saveurs et les odeurs, les textures. Profitez en pour avoir des conversations agréables plutôt que des débats houleux.
  • Sur votre lieu de travail, évitez d’avoir votre téléphone avec vous si il ne fait pas l’objet d’outil de travail.
  • Et si vous décidiez chaque semaine d’une pièce non connectée ? Ainsi pendant une semaine, on n’entre pas avec son téléphone dans la cuisine, puis la semaine suivante dans la salle de bain, la semaine suivante dans les toilettes (puisque le téléphone y a remplacé les magazines !). Vous allez vous rendre compte très vite à quel point on est devenu accro à notre téléphone, et qu’il est très/ trop souvent dans nos mains, une extension de celles-ci!
  • Une autre idée est de créer une boite à smartphones dans lesquels vous ferez déposer les téléphones de chaque personne qui sera chez vous ou encore au bureau le temps d’une journée de déconnexion totale. Ainsi, vous allez voir comment vous-même ou les personnes de votre entourage allez user de stratagèmes et d’excuses pour utiliser le téléphone! “Oh mais j’attends un appel important !” “ mais je dois être joignable à tout moment ! (et quand on y réfléchit une seconde à peine, non en fait, on ne doit pas être joignable à tout moment!) , “on compte sur moi pour telle chose” etc..
  • Une autre solution est d’aller le temps d’un week-end, de vacances dans un lieu où la connexion n’est pas optimale voire nulle ! Vous allez tellement adorer faire cette pause malgré vous – mais vous n’oserez pas l’avouer- et adopterez la bonne excuse du lieu qui “ne capte pas”!

Temps 

Combien de temps souhaitez vous déconnecter et à quelle fréquence? Tout, encore une fois, est une question de temps ! et vous allez constaté qu’en vous déconnectant vous allez gagner du temps précieux, vous allez basculer vers du temps pour vous de qualité.

Cela peut être une journée par semaine, votre jour off par exemple.

Et pourquoi pas un week-end par mois, ou encore une semaine régulièrement, pendant vos vacances comme j’aime le faire chaque année plusieurs fois par an.

Outils

La méthode pour commencer une détox digitale est de commencer par enlever toutes les alarmes et notifications. Vous ne serez pas tenté de jeter un coup d’oeil. Puis comme on fait le tri dans son armoire ou dans ses mails, on peut faire un bon tri dans ses applis. Lesquelles sont vraiment utiles, lesquelles sont chronophages, quelles sont les applis dont vous n’avez pas besoin. 

Vous pouvez aussi prendre conscience de l’omniprésence de votre téléphone en stoppant tout acte de Phubbing (contraction de Phone et Snubbing, se traduisant par téléphone et snober), qui consiste à ignorer les personnes physiquement présentes autour de vous voire en train de vous parler pour consulter vos téléphones plutôt que de communiquer avec elles. Si vous commencer à prendre conscience de la présence de votre téléphone dans votre quotidien, vous allez voire à quel point cet acte est à la fois exécuté et subit par vous-même. Pour la petite histoire, j’ai eu un client en consultation qui n’a pas arrêté de consulter son téléphone et de répondre à des messages… il était très clair que cette personne a perdu totalement son temps en venant à cette consultation, puisqu’elle n’était pas “présente”.

Poser  ainsi son téléphone pendant une période déterminée ne peut que vous faire du bien. Parmi les effets constatés on peut noter le fait :

  • De prendre conscience d’une addiction à la technologie 
  • De reconnaitre nos émotions du moment et la capacité à leur faire face plutôt que de passer à une autre distraction pour les éviter
  • De lier des liens réels avec les personnes qui nous entourent
  • De se relier à l’environnement et à la nature, de prêter attention aux bruits, aux odeurs qui en émanent
  • De gagner en énergie 
  • D’améliorer son sommeil
  • De reposer ses yeux
  • De vivre le moment présent
  • D’être plus productif 

faviconLa minute Slow

Votre révolution slow a commencé, alors si vous deconnectiez de temps en temps ? Essayer et une fois que c’est fait, posez vous ces questions :

  • Comment vous sentiez-vous sans écran?
  • Vous êtes vous sentis moins distrait.e?
  • Vous êtes-vous inquiété de ce qui se passait dans votre boîte de réception lorsque vous l’aviez « débranchée »?
  • Avez-vous réussi à vous concentrer davantage sur les tâches du monde réel?
  • Avez-vous manqué quelque chose de vital quand vous avez débranché?
  • Vous êtes-vous senti nerveux.se et isolé.e?
  • Ou au contraire, plus capable de profiter du moment et de la compagnie de votre entourage? 
  • Avez-vous manqué des mises à jour révolutionnaires pendant que vous étiez hors connexion?
  • Vous êtes-vous sentis plus proche de votre famille, vos amis, collaborateurs après avoir débranché? 

Je vous souhaite de bien déconnecter,

nouveau : ateliers de relaxation pour favoriser la detente physique, emotionnelle et mentale

Vous allez sentir vos muscles détendus, votre corps agréablement pesant, votre rythme cardiaque régulier, votre respiration ample…

Le but de cette séance de relaxation est de pouvoir appréhender les différentes situations de votre vie avec calme, détente et avec une certaine conscience.

Reservez votre place ci-dessous pour une ou plusieures séances (nombre de places limitées à 8 personnes par atelier)

a partir du vendredi 20 septembre 2019

Rejoignez-moi aux ateliers du vendredi soir et offrez vous un moment pour vous connecter  à vous même et vous détendre. Accédez à un état de relaxation profonde.

Vous souhaitez ralentir la cadence ?

Inscrivez-vous pour recevoir mes inspirations et conseils pour vivre en douceur

FacebookTwitterPinterest
FacebookTwitterPinterest