Cela faisait quelques années que je scrutais internet et que j’avais créer un thème « voyage en combi » dans mes favoris. Un doux rêve qui s’est réalisé cet été de 2016. En famille, nous avons décidé de passer une semaine à bord d’un Combi VW.

Amoureux du Sud-Ouest, des grands espaces verts et des grandes plages au bord de l’océan, le choix de la région à arpenté fut simple : le Pays Basque. Nous connaissons déjà cette région mais la parcourir avec le Combi, c’est une expérience littéralement différente.

Pour moi le Combi, c’est déjà une belle approche du Slow Travel. Pas de tourisme de masse, on se laisse guider par la route, on improvise, on a cette sensation de liberté si agréable, on n’a pas de règles (ou presque).

J’aime bien voyager en voiture et nous avons déjà fait un petit road trip au Canada et je pense que nous continuerons dans cette lancée. C’est vraiment un bon moyen de découvrir un pays ou une région.

Alors le Combi Volkswagen c’est un mythe, c’est vraiment le pur symbole de liberté et des surfeurs. Tout droit sorti des années 70, il fut très vite rangé au rang de culte et il revient à la mode en ce moment.

Quand on passe en Combi sur la route, les personnes que l’on croise font un signe de la main, on se klaxonne quand on croise d’autres Combi dans un esprit de joie et de fête. Happy face.

Notre modèle familial, le Westfalia est le modèle des Combis qui est vraiment pratique car son toit se soulève pour laisser apparaitre un double couchage. Le Westfalia est aimé de tous les passionnés de voyage, d’aventure, de tous les amateurs de nature et qui aiment aller en dehors des sentiers battus et des circuits, génère une communauté.

J’avais envie de partager avec vous cette aventure et ce moment unique et puis de faire un petit point sur comment voyager simplement à un bord d’un Combi. Prêt pour l’aventure?

Où louer un combi ?

combi-reparation-pau

Ici La bas & Partout : 06 77 66 05 76

C’est dans un petit village entre Pau et Orthez que nous avons récupérer « The Dude ».

Prêts pour le départ : l’organisation

Nous voici à bord de The Dude à la belle couleur pistache et à l’intérieure « dans son jus ». En même temps, c’est le but.

Le combi, n’est pas très grand, il a l’avantage de pouvoir se faufiler partout car au final il n’est pas très haut et ne dépasse pas la longueur d’une voiture break !

Par contre comme c’est notre maison pendant une semaine, il faut un minimum d’organisation et surtout voyager léger et prévoir de déplacer chaque soir les affaires.

Mais c’est sans compter l’extraordinaire capacité de rangement du Combi. J’étais agréablement surprise de découvrir comment l’espace a été optimisé. Il y a des rangements sous la banquette arrière, au dessus de la banquette arrière, sur le côté il y a une penderie, et derrière côté coffre il y a 3 étagères. Ultra pratique et très vite rempli. Côté cuisine, il y 2 feux au gaz (petite bouteille), un évier avec réservoir d’eau en dessous, un mini frigo, des rangements pour la vaisselle et les provisions. Bref ultra pratique.

Dans le Dude, on peut rentrer à 3 devant au grand bonheur des enfants qui ont pu se mettre à l’avant.

thumb_img_1902_1024

La conduite

 

Pour conduire un combi, il y a un pli à prendre et surtout, pas de direction assistée, pas de possibilité de frein moteur, il faut anticiper ses freinages, et il n’y a que 4 vitesses. Mister Slow, s’est très bien adapté, moi j’ai préféré laissé la main, le levier de vitesse est trop long et quand je devais passer la 3ème en biais mon bras était trop court (je suis petite et oui), du coup je donnais un coup de volant à chaque fois. J’ai donc limité cette expérience à 1/ 4 d’heure. C’était très bien. Et je suis en fait une très bonne copilote. Surtout que le Dude est équipé d’un auto radio avec prise USB et que nous avons branché nos prises de téléphone sur l’allume cigare qui fonctionne avec une batterie indépendante. Vive google map (mon appli number one)

Côté consommation, c’est là le hic pas du tout Slow Life. Le combi consomme beaucoup (9 l/100 km), et surtout on n’attend pas la dernière minute car les jauges ne sont pas forcément fiables !

Côté vitesse, la top slow attitude. The Dude ne dépasse pas les 90 km /h. Comme nous n’avons fait que des petites routes de campagne nous avons rarement passer le s60 km/. Et que c’est agréable ! Quel bonheur.

gwe conduit le combi

Les nuits dans le Combi

 

Côté matériel, nous nous sommes équipés de coussins, draps, couvertures et sacs de couchage car les nuits peuvent être fraiches.

La banquette arrière se déplie pour former un lit double où l’on peut dormir à deux. Du coup les bagages et ce qui était dans le coffre vont passer sur les banquettes avant au niveau de la place du conducteur et du passager. C’est pour cela qu’il est important de voyager léger et d’être organisé. Le deuxième point de couchage va se situer au niveau du toit qui se soulever pour former comme une toile de tente. Il y a un matelas qui va se déplier et qui va former un lit double également. Pour monter dans ce super toit en toile de tente c’est plutôtl’escalade puisqu’il faut grimper sur la cuisinière pour atteindre directement le matelas, c’est vraiment l’aventure!

le toit du combi

 

Ou dormir ?

Le camping sauvage est interdit en France et très contrôlé au mois d’août. Nous avons préféré l’option petit camping et jardin des amis. Cela nous permettait d’avoir en plus accès à des douches, des toilettes et de quoi laver la vaisselle plus facilement. Sinon il y a les aires de camping car, c’est moins cher mais c’est moins fun. Nous avons des amis dans la région et, l’objectif de ce trip était aussi de les voir alors nous avons passé quelques nuits dans les jardins. Convivial et économique. Et puis avec le combi, il y les imprévus comme cette rencontre avec le gérant d’un club de rafting qui nous a proposé gracieusement de nous poser pour la nuit dans son parking ombragé et caché au bord de la Nive. Un lieu magique où nous avons assisté à une envolée de faucons. Et puis bien sûr le lendemain : petite session de rafting entre Gaulois ! Infos utiles : Où louer un combi ? Tarifs : Campings : Rafting

combi au camping

Les repas

Les rangements étant restreints, l’idéal est de faire les courses au fur et à mesure dans les villages. Marchés, épiceries et hop on fait les emplettes de produits régionaux. Nous nous étions équipés d’une table pliante et de 2 chaises pliantes, très pratiques pour les piques-niques du midi et repas du soir ou encore pour nos parties de poker en famille !

combi a la plage

 

L’équipement

On pense à des vêtements confortables, on prévoit une trousse à pharmacie basique et naturelle, on n’oublie pas les anti moustiques (huile essentielle de citronnelle) , on prévoit des lampes torches, des chapeaux et des crèmes solaires,

Notre road trip : l’itinéraire

On prévoit plus ou moins un itinéraire et ensuite on se laisse guider au fil des rencontres. Avec un combi on lâche prise, on écoute nos envies, on se laisse aller, on s’arrète quand on veut sur le bord d’une route pour se baigner, pour admirer des Potyoks, pour manger, pour vister une musée du chocolat…on se laisse vivre…

Slow drive dans le combi

Un road trip en combi est une expérience slow travel inoubliable et unique que nous tenterons à nouveau en longeant les plages landaises. Sud-Ouest forever !

Vous souhaitez ralentir la cadence ?

Inscrivez-vous pour recevoir mes inspirations et conseils pour vivre en douceur

FacebookTwitterPinterest
FacebookTwitterPinterest