Vous êtes dans une relation qui vous étouffe ? Vous n’osez plus prendre de décisions ni faire vos propres choix ? Vous avez peur de créer des conflits en disant non ? Qu’il s’agisse d’une relation amoureuse, familiale, amicale ou professionnelle, les liens négatifs entament l’estime et la confiance en soi. Découvrez dans cet article que des méthodes existent pour vous aider à couper les liens toxiques.

Reconnaître la dépendance affective toxique

Lorsque nous parlons de relation toxique, nous avons tendance à penser aux liaisons amoureuses. Mais elles peuvent également se nouer hors du couple : au travail, dans la famille, en amitié.

Une relation saine se mesure par le respect de chacun, le désintéressement et dans la réciprocité des sentiments qu’ils soient amoureux, fraternels, amicaux ou professionnels. Chacun doit être en mesure de trouver sa place dans une relation sans se sentir écrasé et effacé au profit de l’autre.

Une relation toxique induit que l’un des deux êtres cherche à contrôler l’autre, à imposer ses désirs. La dépendance affective toxique crée de la souffrance et peut s’avérer destructrice sur le long terme.

Plusieurs signes peuvent nous alerter sur la toxicité d’une relation :

  • nous n’arrivons pas à prendre de décisions sans l’aval de l’autre ;
  • nous craignons une dispute, un désaccord ;
  • nous nous sentons obligés de satisfaire la moindre demande de l’autre ;
  • nous craignons d’être rejetés ou isolés ;
  • nous sommes anxieux ;
  • nous ne savons pas poser nos limites.

Prendre conscience de sa vulnérabilité est le premier pas vers le retour à sa propre liberté d’expression. C’est à partir de là que nous pouvons changer de comportement.

Se libérer des liens toxiques pour renouer avec soi 

Plusieurs facteurs peuvent empêcher de se libérer des liens toxiques : la passivité, la peur de casser un lien social, professionnel ou amoureux ou encore de faire souffrir l’autre.

Nous sommes un être unique qui évolue avec les autres et non pour les autres. Couper les liens toxiques est une nécessité pour nous libérer, retrouver l’estime de soi, prendre le recul nécessaire sur nos attentes et nos besoins.

Établir un travail sur soi est primordial pour retrouver sa liberté. Le changement doit s’effectuer en nous et nous ne devons pas attendre que ce changement s’effectue chez l’autre personne. Ce sont nos propres pensées, notre vie, notre estime de soi que nous devons corriger afin de développer une nouvelle énergie. Elle nous permettra de ne plus donner de prise aux personnes toxiques qui nous entourent et de les faire changer d’attitude à notre égard.

Il n’est pas toujours facile de lâcher-prise et de prendre le recul nécessaire pour faire face à des comportements manipulateurs et déstabilisants, mais casser le pouvoir est essentiel. Pour beaucoup de psychologues, il est le moteur d’une relation toxique. Il faut prendre conscience de ce qui se joue pour en sortir.

Renouer avec sa personnalité, prendre de l’assurance, retrouver l’estime de soi, contrôler sa vie, c’est s’accorder la chance de mettre un terme à ce lien négatif et reprendre droit sur notre liberté personnelle.

Couper les liens toxiques : et si nous osions des méthodes thérapeutiques et naturelles ?

Les professionnels de santé et les thérapeutes s’accordent à dire qu’il n’existe pas d’antidotes prêts à l’emploi pour se libérer des relations toxiques. Cependant, certaines techniques peuvent nous aider à nous recentrer sur nous-mêmes et nous permettre de nous libérer. Voici deux méthodes à tester.

L’hypnose

Une thérapie par l’hypnose nous aide à comprendre et accepter nos émotions. En reconnectant le corps et l’esprit, elle nous guide vers une profonde transformation intérieure. Lors d’une séance d’hypnothérapie, l’hypnothérapeute s’adresse à notre inconscient pour couper le lien qui engendre de la souffrance.

À l’aide de techniques auditives ou visuelles, il nous fait prendre conscience de nos difficultés et nous aide à trouver les ressources utiles pour nous défaire des liens toxiques. Nous retrouvons ainsi notre autonomie et notre confiance en soi.

L’hypnose permet d’être davantage en contact avec notre être profond. Elle nous encourage à écouter nos attentes et nos émotions.

Les bonshommes allumettes

Les “bonshommes allumettes” est une technique très célèbre proposée par Jacques Martel en 1993. Le but de cet exercice est de se libérer de ses peurs et de se détacher de ses dépendances, que nous en ayons conscience ou non. Elle permet de pouvoir lâcher-prise, de se libérer des liens toxiques, de se sentir mieux dans sa peau, de retrouver l’estime de soi et de ressentir instantanément du bien-être. 

Vous souhaitez vous aussi tester cette méthode douce et naturelle ? Voici les liens vers les vidéos de Jacques Martel :

Les bonshommes allumettes – partie1

Les bonshommes allumettes – partie 2

Arrêtons de nier nos besoins et nos émotions, retrouvons l’estime de soi qui nous a tant fait défaut ces derniers temps et pensons à notre plaisir. Reprenons confiance, et au besoin, parlons à des professionnels ou à des personnes de confiance. C’est en nous que nous trouverons la force de couper les liens toxiques qui nous entravent. Soyons les maîtres de nos vies et adoptons une vie plus saine, celle qui nous convient. Osons nous libérer !

La minute slow article presseLa minute slow

Prendre 5 minutes pour respirer et se relaxer :

Allongez-vous et posez les mains sur votre ventre.

Inspirez par le nez en gonflant bien votre ventre puis expirez progressivement jusqu’à ce que vos poumons soient vides de l’air.

Lorsque vous inspirez, imaginez que vous êtes dans un endroit que vous aimez particulièrement. Cela peut être au sommet d’une montagne où vous profitez d’une vue magnifique tout en respirant l’air pur. Imaginez-vous à la mer, sur une plage à respirer le bon air iodé.

Cet exercice de respiration abdominale permet de chasser les angoisses et de vous détendre en 5 minutes.

Merci à Emilie Baqué

Vous souhaitez ralentir le rythme ?

Inscrivez-vous pour recevoir mes inspirations et conseils pour retrouver le goût des bonheurs simples

FacebookTwitterPinterest
FacebookTwitterPinterest