Vous est-il déjà arrivé de rentrer d’un voyage encore plus fatigué qu’avant votre départ ? Êtes-vous frustré de passer vos vacances à enchaîner les étapes sans jamais lever le pied ? Alors le slow travel est fait pour vous ! Inspirée du slow movement, cette philosophie nous invite à ralentir, à prendre notre temps non pas pour voyager moins, mais pour voyager mieux.  

Qu’est-ce que le slow travel ?

Plus qu’un concept, le slow travel est un état d’esprit. Si le terme « slow » sous-entend une notion de lenteur, celle-ci ne s’applique pas qu’au trajet lui-même. Voyager lentement n’est pas uniquement lié à la vitesse de déplacement, c’est surtout voyager en prenant son temps.

Slow movement, le besoin de ralentir

Nous vivons à 100 à l’heure. Nos agendas sont overbookés, nous passons nos journées à courir pour ne pas être en retard au bureau, à la crèche, à l’école… Et lorsque nous sommes en vacances, nous avons tendance à reproduire ce schéma. Se lever aux aurores pour attraper un vol. Lire minutieusement tous les guides touristiques et préparer un planning à faire frémir un ministre. Enchaîner visites et excursions, tout ça pour revenir encore plus fatigué qu’avant notre départ. Cette envie de tout voir porte un nom, le syndrome FOMO – Fear of missing out, que l’on peut traduire par la peur de manquer. Mais à ne rien vouloir manquer, ne passons-nous pas à côté de l’essentiel ?

Voyager lentement pour voyager mieux

Le slow travel va à l’encontre de tout cela. Cette philosophie nous encourage à voyager autrement, en conscience. C’est un véritable éloge de la lenteur, une invitation à la flânerie et au lâcher-prise, l’expression d’un désir profond de privilégier la qualité de l’expérience à la quantité d’activités ou de lieux visités. Exit les circuits organisés au timing millimétré, fini les séjours marathon en mode to-do-list. En ralentissant le rythme, nous ouvrons la porte à la découverte, aux rencontres et à l’imprévu. 

Voyager lentement, c’est changer ses habitudes. Aller contre l’idée qu’un voyage réussi, c’est un voyage sans temps morts. Et si dans un monde où tout va trop vite le vrai luxe consistait à prendre le temps, justement ?  

Pourquoi voyager en prenant son temps ?

Quels sont les bénéfices du slow travel ? Pourquoi adopter ce mode de voyage alternatif ?

slow travel en groupe entre amis

Se reconnecter à soi

Le slow travel nous invite à savourer le moment présent et à calquer nos journées sur notre rythme biologique. Dormir lorsque nous avons sommeil, manger lorsque nous ressentons la faim, nous laisser guider par nos envies. Quoi de plus naturel me direz-vous ? Arrêter de courir sans arrêt nous permet d’être à l’écoute de notre corps et de nous reconnecter à nos sensations. S’asseoir à une terrasse pour siroter un café en observant la vie autour de nous. Marcher longuement sur la plage en sentant le sable sous nos pieds. Déconnecter et profiter de l’instant qui s’offre à nous. Être slow traveler, c’est aussi prendre du temps pour soi, se retrouver seul avec ses pensées. Se poser pour faire le bilan, évaluer si la vie que nous menons est alignée avec nos aspirations et nos besoins. 

Le slow travel, clé d’un voyage unique et authentique

En voyageant lentement, on privilégie la qualité des expériences et des rencontres à la quantité. Au tourisme de masse, on préfère un tourisme d’immersion : se laisser guider par sa curiosité, s’arrêter pour découvrir un monument parce qu’on a vu le panneau sur le bord de la route, marcher sans destination précise… Cette lenteur volontaire nous permet de voir moins, mais mieux. De mettre du sens dans nos rencontres et nos excursions plutôt que d’avoir l’impression de survoler en permanence. En ne planifiant pas son séjour, nous pouvons rester plus longtemps dans un endroit où nous nous plaisons, sans contrainte. S’imprégner de la culture locale, échanger avec les habitants qui nous invitent à partager un repas ou nous font découvrir leur adresse préférée… Autant d’expériences authentiques qui nous permettent de fixer des émotions, des lieux, des gens dans notre mémoire et rendent notre voyage véritablement unique.

Comment pratiquer le slow travel – Nos 5 conseils

Slow travel road trip

Le tourisme slow est avant tout un état d’esprit, il n’existe donc pas de façon stricte de le pratiquer. Voici néanmoins quelques conseils, que vous partiez pour 2 semaines ou 6 mois, à 100 km ou à l’autre bout du monde. 

1.       Préférer les étapes longues

On oublie le circuit organisé avec changement d’hôtel tous les jours. Prolongez votre séjour dans un même lieu pour avoir le temps de l’explorer en profondeur. Plutôt que de visiter un pays, limitez-vous à une région. Vous envisagiez de consacrer 2 jours à une ville ? Et si vous y passiez 2 semaines ? 

2.       Choisir des modes de transport adaptés

C’est vrai que l’avion est le moyen le plus rapide pour se déplacer, mais rappelez-vous, vous ne cherchez pas à aller vite ! Privilégiez des moyens de locomotion plus lents comme le bateau, le train, le vélo ou la marche. Que diriez-vous d’un road trip en combi Volkswagen ? Plutôt que de voir les transports uniquement comme un moyen de vous rendre d’un point à un autre, faites-en une partie intégrante de votre voyage et de votre expérience !

3.       Ne pas programmer

Qui dit slow travel dit improvisation et découverte. Fuyez les lieux trop touristiques et osez sortir des sentiers battus. Définissez votre itinéraire dans les grandes lignes, et limitez la liste des excursions et des activités afin de vous rendre disponible pour saisir toutes les opportunités qui se présenteront à vous. 

4.       Déconnecter

Laissez de côté les réseaux sociaux et le culte de l’instantanéité. Vous aurez tout le temps de poster vos photos sur Instagram à votre retour. Offrez-vous une parenthèse, appuyez sur le bouton pause et vivez l’instant présent, ici et maintenant. Pourquoi ne pas tenir un journal dans lequel vous consignerez vos impressions à chaud, vos sensations, tous ces petits détails qui font le sel d’un voyage ? 

5.       Échanger avec les locaux

Rien de tel que de vivre au rythme de la population locale pour ressentir le pouls d’un lieu. Explorez les marchés, goûtez aux spécialités du coin, n’ayez pas peur d’engager la conversation et de demander conseil. Dormez chez l’habitant, que ce soit en maison d’hôtes ou en couchsurfing, acceptez les invitations et soyez ouvert à l’inconnu.  

Prendre le temps de prendre son temps, ainsi pourrait-on résumer la philosophie du slow travel qui nous invite à ralentir pour remettre plus de sens et d’authenticité dans nos voyages. Se reconnecter à soi-même, vivre des moments riches en échanges et en découvertes, autant de raisons de voyager autrement. Au quotidien comme en vacances, un seul mot d’ordre : take it slow !

Merci à Candice Rivière

Vous souhaitez ralentir la cadence ?

Inscrivez-vous pour recevoir mes inspirations et conseils pour vivre en douceur

FacebookTwitterPinterest
FacebookTwitterPinterest