La respiration nous accompagne tout au long de notre vie, dans toutes nos activités quotidiennes, dans tous les moments, des plus joyeux aux plus déstabilisants. La respiration nous maintient en vie ! C’est notre meilleure alliée et pourtant on a tendance à reléguer au second plan. Et pourtant, elle est toujours avec nous, bien présente. Apprendre à respirer, c’est s’offrir une parenthèse pour ralentir en ouvrant une belle fenêtre vers notre monde intérieur.

Respirez, votre corps vous dira merci  

Physiologiquement, la respiration est un acte vital, nécessaire à la régulation de notre homéostasie : pas de respiration, pas de vie. C’est simple, basique. On peut vivre 40 jours sans manger, 4 à 6 jours sans boire, mais seulement 4 à 5 minutes sans respirer.

En transportant l’oxygène jusqu’à nos cellules, la respiration permet, entre autres : 

  • d’apporter assez d’énergie à nos cellules pour assurer leur travail quotidien ; 
  • de réguler la tension artérielle ; 
  • de mieux digérer ; 
  • de combattre la douleur ; 
  • de relâcher nos tensions musculaires ;
  • d’améliorer notre posture en incitant notre colonne vertébrale à se redresser ; 
  • et de relâcher notre système nerveux autonome (celui que l’on ne contrôle pas volontairement) en stimulant notre système parasympathique, pour un meilleur sommeil, une diminution du stress et de l’anxiété.

Apprendre à respirer pour inviter le slow dans notre vie

Prêter attention à notre respiration nous invite à entrer dans notre corps et à sentir ce qui se passe à l’intérieur de lui. 

Très rapidement, nous observons que le rythme de notre organisme n’est pas celui de notre vie quotidienne. Il est bien plus lent. Ne soyez pas surpris si l’agacement et l’ennui pointent le bout de leur nez, c’est tout à fait normal. Nos cerveaux d’Occidentaux fonctionnent à 100 à l’heure, habitués à traiter plusieurs sujets en même temps, à sauter d’une distraction à une autre. Alors, se poser simplement avec notre respiration…quel inconfort !  

Respirer influence grandement notre état physiologique et psychologique. Ample et souple, la respiration amènera détente et apaisement ; à l’inverse, courte et haute, elle induira de l’agitation et du stress.

Alors un petit check-up quotidien pourrait bien nous éclairer sur notre état intérieur. 

Voici trois approches différentes et complémentaires à intégrer dans votre boîte à outils réservée à “Je mets un peu de slow dans ma vie”.

1 – La cohérence cardiaque : une pratique guidée pour décompresser

Cette pratique nous invite à ralentir 5 minutes, trois fois par jour. 

En nous propulsant dans un état d’équilibre physiologique, physique, mental et émotionnel, cette technique utilise la respiration pour nous recentrer et nous ressourcer. 

Notre système nerveux autonome se régule, l’intensité du stress et de notre anxiété diminue et la connexion à nous même est facilitée.

Nous atteignons cet état d’équilibre en exerçant 6 inspirations/expirations par minute, pendant 5 minutes, soit 1 inspiration ou 1 expiration toutes les 5 secondes, et ce de préférence 3 fois par jour, le matin au réveil, le midi, et le soir. 

Les bienfaits de la cohérence cardiaque sont décuplés lorsque l’on inscrit cette pratique dans la régularité. 

Néanmoins, si le rythme de trois fois par jour vous semble trop fastidieux pour le moment, sachez que la cohérence cardiaque est une pratique utile à tout moment de votre journée dès que vous en ressentez le besoin, en cas de stress ou d’émotions trop intenses. 

Trouver ses repères seul n’est pas forcément aisé au début de la pratique, mais les applications constituent un très bon support pour nous accompagner. 

Voici deux applications gratuites à télécharger : 

  • RespiRelax, (repères visuels et audio)
  • Kardia (repères visuels, audios et sensoriels via la vibration)

2 – La respiration carrée ou “Sama vritti”, un exercice de pranayama pour se relaxer en profondeur

Cette technique de respiration est issue du pranayama, une discipline du souffle pratiquée traditionnellement par les hindous et une des composantes de toute pratique de yoga.. 

Grâce à cette respiration, nous nous entraînons à contrôler notre diaphragme, entraînant alors une diminution du stress et une belle amélioration de notre bien-être.

La minute slow article presse

La minute slow

Installez-vous, assis ou allongé. Cette respiration se pratique sur 4 temps : Inspirez (4sec), retenez votre souffle (4 sec), expirez (4 sec) et retenez votre souffle (4 sec). Le temps de chaque phase est identique, mais vous pouvez l’adapter en fonction de vos besoins du moment. Il faut en général une vingtaine de cycles de respiration pour que l’anxiété se dissipe. 

3 – Le voyage olfactif : respirer pour s’évader, ralentir et ressentir

Olfactothérapie respiration

Respirer une odeur qui nous transporte et se laisser guider par notre imagination pour créer une parenthèse dans le flow parfois un peu trop rythmé de nos vies. Voilà ce que vous propose ce voyage olfactif. 

Le mode d’emploi est très simple :

  • choisir une huile essentielle que vous affectionnez ; 
  • prendre le temps de la sentir soit directement au flacon, soit dans un mouchoir après y avoir versé quelques gouttes ; 
  • aller à la rencontre de l’odeur : narine gauche, narine droite, les deux narines en même temps, aussi longtemps que désiré ; 
  • et se laisser transporter par une couleur, un paysage, un souvenir heureux, une sensation, une émotion, un lieu… Ce qui vous vient naturellement.

Voici quelques idées d’huiles essentielles relaxantes : orange douce, mandarine, clémentine, Ylang-Ylang, Lavande vraie…

Sentir des huiles essentielles ne présente pas de contre-indication particulière. 

La minute slow article presse

La minute slow

Voici quelques noms de producteurs d’huiles essentielles de qualité : 

Merci à Margaux Rousselot

Vous souhaitez ralentir la cadence ?

Inscrivez-vous pour recevoir mes inspirations et conseils pour vivre en douceur

FacebookTwitterPinterest
FacebookTwitterPinterest